L’art de recevoir ne s’est pas fait en un jour

HECTOR vous éclaire sur l'activité du traiteur en France avant de vous laisser découvrir l'épisode 1 : VATEL de notre mini-série...


Fêter, commémorer, célébrer, honorer, remercier…en tout cas : communiquer ! Les banquets et réceptions ont toujours été de la partie lorsqu’il était question de faire passer un message. Qu’il fût politique, religieux ou tout simplement festif, le message véhiculé par l’évènement se devait de marquer les esprits. Les entreprises l’ont bien compris puisqu’une étude parue en 2019, à la demande d’organisations professionnelles et d’institutions et réalisé par EY (1), a dénombré pour l’année 2018 sur le territoire pas moins de 380 000 évènements d’entreprise et d’institution, 52 millions de participants, 32 milliards d’euros de retombées économiques et 335 000 emplois créés ou maintenus.



Sur les 380 000 évènements d’entreprise, 54% sont des séminaires avec pour objectif la réflexion commune ou la définition d’axes stratégiques, 20% concernent des soirées d’entreprises visant à fédérer et à marquer les esprits et 13% sont des événements de communication externe visant à informer et convaincre un public ciblé.



Le contenu au cœur de la valeur des événements


S’informer, construire des projets et développer son réseau constituent les principaux motifs de participation à un événement d’entreprise ou d’institution. Les participants citent pour 50% d’entre eux l’information, l’inspiration et la co-construction d’une stratégie. Pour 46% des participants français, ces événements favorisent avant tout le développement du réseau.


Profondément ancrée dans nos traditions, la réception fait aujourd’hui partie intégrante de la vie des entreprises. Outil de communication par excellence, l’image de l’entreprise sera mise en avant par les 1001 détails qui jalonneront le déroulé de la soirée. Alors dans l’attente de pouvoir organiser à nouveaux de beaux évènements « corporate », HECTOR vous propose de rêver à ces moments de partage en découvrant quelques belles soirées qui ont marqué le temps. Une mini-série à découvrir en 3 épisodes dans le Mag d’HECTOR de Mai, Juin et Juillet.



EPISODE 1 : VATEL, Grand organisateur de réceptions sous Louis XIV


François Vatel

S’il en est un dont on ne peut pas ne pas parler c’est bien lui, VATEL !


D’origine suisse, né en 1631 et mort en 1671 à Chantilly. Grand organisateur de fêtes et festins fastueux d’exception au Château de Vaux-le-Vicomte pour Fouquet puis au Château de Chantilly au service du Grand Condé, sous le règne de Louis XIV, François Vatel, de par son génie, s’est retrouvé au centre des rivalités des puissants.

17 Août 1661, c’est l’inauguration du Château de Vaux-le-Vicomte, construit par Fouquet qui charge Vatel d’organiser une grandiose fête et un somptueux dîner pour le Roi et sa cour.

80 tables, 30 buffets et cinq services des volailles les plus raffinées seront servies dans de la vaisselle en or massif pour les hôtes d’honneur et en argent pour le reste de la cour. 24 violons joueront Lully qui composera pour l’occasion avec Molière une comédie-Ballet Les Fâcheux.

Blessé dans son orgueil, Louis XIV qui fait face à des difficultés financières importantes en raison de la guerre de 30 ans et accessoirement de la construction du Château de Versailles, est furieux devant tant de faste qu’il interprète comme un affront. Il fera arrêter Fouquet dans les semaines qui suivent et le condamnera à la perpétuité.


Vatel fuit vers l’Angleterre, y rencontre Gourville qui le présente au Grand Condé. Vatel est engagé au Château de Chantilly, rapidement il deviendra Contrôleur Général de la bouche.

Le 21 Avril 1671, le Grand Condé, en disgrâce depuis la tentative de renversement de Louis XIV pendant la Fronde, reçoit le Roi et sa cour, environ 3000 courtisans et serviteurs. 3 jours et 3 nuits de faste attendent les convives. Des banquets somptueux sont dressés.

Banquet de François Vatel

Les objectifs du Grand Condé sont de mener une réconciliation stratégique, séduire le Roi pour marquer son retour en grâce et obtenir son pardon. Il doit absolument regagner les faveurs du Roi pour renflouer d’urgence ses caisses, au plus bas, en lui louant son armée pour mener la guerre contre les Hollandais que le Roi prépare. L’enjeu est donc majeur pour le Grand Condé, qui fera reposer une énorme pression sur les épaules de Vatel.

Vatel ne disposera que de quinze jours pour imaginer des menus très élaborés et des mises en scènes grandioses, dont le Roi et la cour raffolent.

25 tables magistralement illuminées seront dressées pour accueillir les invités d’honneur. Un spectacle de 2 heures dont un feu d’artifice partiellement gâché par le brouillard, suivra le souper. Cependant 75 invités supplémentaires se présentent et les mets viennent à manquer. Vatel épuisé par tant de travail de préparation, se sent blessé dans son orgueil, même si le Prince de Condé le rassure sur l’excellence du repas et lui demande de faire fi des deux tables en question.

Le vendredi 24 avril 1661, c’est jour de Carême, des poissons d’exceptions seront servis, ils proviennent des côtés Normandes et tardent à arriver. La livraison est prévue pour 4 heures du matin, à 8 heures les poissons ne sont toujours pas arrivés. Vatel au comble du déshonneur, déclare à son ami Gourville « Monsieur, je ne survivrai pas à cet affront-ci, j’ai de l’honneur et de la réputation à perdre. ». Gourville se moque de lui et ne prend pas la mesure du désarroi de Vatel, qui mettra fin à ses jours dans la matinée.

C’est la stupeur au Château de Chantilly, Le Prince de Condé qui appréciait beaucoup Vatel pleure, le Roi ne souhaite plus qu’on organise des réceptions pour lui et sa cour, prenant conscience de la pression que cela inflige aux organisateurs.

Les objectifs du Grand Condé sont atteints et le retour en grâce auprès de Louis XIV est acquis.

Vatel entrera à jamais dans la légende des grands organisateurs des réceptions d’exception.


Château de Chantilly

Quelles leçons devons-nous en tirer ? Excès de zèle, égo surdimensionné, problème d’organisation, à chacun son avis. Ce que l’on peut vous promettre ? HECTOR se pliera en 4 pour organiser vos réceptions en gardant en mémoire cette histoire romanesque.

Le mois prochain vous découvrirez Le banquet des Maires de 1900 ou l’extravagance d’un instant.



(1) https://www.unimev.fr/tout-savoir-sur-le-secteur/bilans-etudes/etudes-partenariales-filieres/poids-et-retombees-economiques-des-evenements-dentreprise-et-dinstitution-en-france/