Rechercher

Detox, Infusions et Mocktails,

Les bonnes résolutions habituelles…


Le mois de janvier est connu depuis de nombreuses années pour être celui du « dry january ». Depuis plus de 20 ans ce mouvement qui regroupe des millions de personnes à travers le monde est supposé nous faire du bien, puisque pas question de toucher une goutte d’alcool.


HECTOR s'est rapproché de 3 grands spécialistes pour vous livrer tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ces breuvages :

- Vincent BRUNET, alchimiste conteur de KODAMA

- Véronique LE LANN, formatrice en plantes médicinales et herbaliste

- Yohann RIBEIRO, chef des barmen chez BAR EVENTS


Que boire pendant ces 31 jours pour nous faire du bien ?



Vincent BRUNET, alchimiste conteur chez KODAMA, artisan parisien du thé et de l’infusion, nous donne 3 raisons de boire du thé :

1. Le goût

On raconte qu'il existe autant de thés que de chants d'oiseaux. D'un thé noir fumé au-dessus d'un fût de whisky japonais à un thé blanc aux pétales de fleurs, la palette est immense et nos palais ne demandent qu'à être surpris. En l'aiguisant, vous découvrirez des notes connues, retrouvant l'amande dans un Darjeeling de printemps ou le soyeux des noix dans Double Jeu. Nous aimons le thé comme nous aimons le vin, la bière et l'huile d'olive : pour les merveilles qu'il produit sur le velours de nos langues.


​2. Les vertus

Pas facile d'atteindre le sacrosaint litre et demi d'eau quotidien pour se trouver bien hydraté. Sans vous suggérer d'engloutir trois pintes de thé par jour, nous sommes convaincus qu'alterner eau, infusion fraiche et thé chaud est une méthode idéale pour rester hydraté toute la journée.


En plus de l'eau (qui compose la majorité de la boisson), le thé contient de nombreux antioxydants et acides aminés, dont les propriétés ont été prouvées sur l'organisme. Saviez-vous qu'il existe même une étude clinique portant sur le thé « Pu Erh » et montrant que son absorption favorise la digestion lors d'un repas riche en graisses ? Associé à une bonne hygiène de vie, le thé est un allié du quotidien.


3. L'instant thé

Quelle que soit la vie qu'on mène, rare sont les moments où le temps s'arrête. Où sont passés les instants suspendus de l'enfance, quand on observait les nuages et que l'horloge semblait s'être arrêtée pour de bon ?


Un thé n'est pas un aller simple pour l'enfance (quoi qu'il existe un thé gourmand qui agit sur nous comme une madeleine de Proust), mais l'occasion de se connecter à soi-même, de se retrouver et de s'arrêter un instant. À plusieurs, c'est le temps des confidences, des murmures et des sourires : on n'aurait pas idée de perdre patience ou de s'énerver autour d'une théière. Le calme et la nature des plantes qu'on infuse contiennent parfois toute la douceur du monde.


KODAMA vous donne sa recette du Chaï Latte en fin d'article



C'est dans cette inspiration qu'HECTOR vous propose de recevoir ou de travailler autrement en lançant son offre Tea Time

Les offres Tea Time d'HECTOR



Véronique LE LANN, formatrice en plantes médicinales et herbaliste, adore initier à la botanique, à la culture ou aux vertus des plantes, à leurs préparations sous diverses formes. Elle nous partage son savoir sur ce mode d'infusion. ​

Quelles sont les différences entre une tisane, un thé et une infusion ?

Aucune, tous ces mots signifient la même chose. Une tisane est une infusion à base de plantes, un thé est une infusion à base de feuilles de Camellia sinensis (le théier). Pour être tout à fait exact, on devrait dire un infusé ! L’infusion étant la technique qui consiste à extraire les principes actifs des plantes grâce à de l’eau chaude. J’aime bien aussi le mot anglais pour la tisane, herbal tea (en français un thé d’herbes). L’avantage de la tisane est d’offrir une forme simple, accessible à tous, pour déguster ce que nous offrent les plantes. ​


Quels sont les bienfaits des « infusés » ?

Déjà ils nous apportent de l’eau à bonne température pour notre corps. Ensuite, les plantes sont nos alliées, leurs bienfaits sont tellement nombreux qu’il faudrait toute une vie pour les comprendre. Certaines tisanes vont nous aider à digérer, d’autres à nous endormir ou à ne pas faire de cauchemars, d’autres à nous tonifier… Vous connaissez tous, par exemple, les vertus du tilleul ou de la verveine. Un conseil : si vous le pouvez, préparez-vous une tisane de plantes fraiches, c’est le top au niveau du goût. Mais séchées elles gardent pour la plupart leurs qualités.

Y a-t-il des risques à consommer des tisanes/infusions ? Lesquels ?

Oui, car les plantes sont de véritables petites usines chimiques, c’est d’ailleurs comme cela qu’elles se défendent de leurs prédateurs. Certaines contre-indications existent donc bel et bien. Méfiance si vous êtes enceinte ou allaitante, si vous avez une maladie auto-immune ou des antécédents de cancer hormono-dépendant. Gardons aussi en tête ce que disait Paracelse au 16ème siècle « tout est poison, rien n'est poison : c'est la dose qui fait le poison » alors, avec les plantes, apprenons à les connaitre, elles nous le rendront bien. Après, le risque le plus répandu des tisanes est… qu’elles n’aient plus aucun goût ! Oubliez le sachet de tisane que vous avez conservé pieusement depuis 5 ans : c’est du « foin ». Les plantes séchées perdent leurs qualités après 1an. Apprenons à les utiliser à bon escient, les informations ne manquent pas. Renseignez-vous, approfondissez le sujet et transmettez cette connaissance à votre tour. En résumé, je dirai qu’au vu des services que rendent les plantes, mieux vaut apprendre à les connaitre et à les utiliser que de les négliger par peur de s’en servir. ​

Peut-on en boire tous les jours ? plusieurs fois par jour ?

Oui et non. En fait, les plantes contiennent des principes actifs qui sont très efficaces. La plupart de nos médicaments sont d’ailleurs issus des plantes. En règle générale, une cure dure au maximum 3 semaines à raison d’1 litre de tisane par jour, répartie sur la journée. Une tasse de tisane de graines de fenouil pendant ou après un repas trop lourd, sera d’une grande aide (là encore des contre-indications existent). La grande Hildegarde de Bingen (12ème siècle) conseillait même cela à chaque repas.


Quid de la qualité des tisanes industrielles vs bio ? Et en France en produit-on ?

Oubliez les sachets industriels contenant de la poudre de plantes, vous buvez de la poussière au goût de carton… vous valez mieux. Une fois que vous aurez gouté aux tisanes préparées avec des plantes cultivées en bio par de petits producteurs, vous ne reviendrez plus en arrière. En France, même s’il est regrettable que soient importées 80% des PAM (Plantes Aromatiques et Médicinales), les surfaces cultivées sont en pleine expansion depuis 2 ou 3 ans. Un bon signe ! Nous avons la chance d’avoir encore des producteurs passionnés qui les cultivent dans toutes les régions. Si vous êtes en ville, les magasins bios vendent leurs préparations. Acheter de vraies tisanes, c’est aussi cela notre rôle de consom’acteur. ​

Ça marche vraiment la Detox ?

J’avoue ne pas trop aimer ce terme, comme si nous étions intoxiqués. Mais non, nous faisons seulement des excès pendant les fêtes. Parlons plutôt de drainage ou de cure dépurative, une pratique ancestrale que connaissaient bien nos aïeuls en allégeant leur alimentation et en prenant des plantes soulageant le foie au printemps. Cela fonctionne très bien sous forme de cure de drainage, en tisane surtout, qui est la forme idéale d’assimilation. Mais sommes-nous bien d’accord que cela va de pair avec un allégement de notre alimentation ? ​

Une recette miracle Detox après les fêtes ?

Non, pas de miracle, mais du bon sens : l’hiver est froid et humide, les jours sont courts, toutes les énergies de la nature descendent. Nous aussi humains avons besoin de ce repli intérieur, de calme, de repos, de chaleur. Alors, une recette miracle ? Dormir plus. Nous pouvons aussi profiter du soutien apporté par les tisanes grâce aux plantes qui nous réchauffent, qui nous fortifient, qui protègent nos bronches, notre foie, etc. Par exemple, vous pouvez essayer un mélange de romarin, sureau, hysope, thym, cannelle et cynorhodon. Véronique forme le grand public et des futurs maraichers bios en leur faisant découvrir ce que l’on appelle l’herboristerie. Elle organise des stages de découverte des plantes médicinales dans son lieu, le Colombier Vert (à 1h30 de Paris, vers Joigny). Une excellente occasion de passer un week-end à la campagne et de découvrir l’Yonne, surtout pour les parisiens. www.lecolombiervert.fr

​ Faisons face à l’hiver approchant avec la recette du chaï latte bio de KODAMA

Tout d’abord il faut réaliser un sirop de Chaï :

Chauffez sur feu vif 1L d’eau pure, idéalement une eau filtrée ou faiblement minéralisée (Montcalm, Mont Roucous, Volvic), jusqu'à frémissement : l'eau doit laisser apparaitre des bulles au fond de la casserole, sans pour autant être en pleine ébullition. Versez 80g de thé dans l’eau (nous vous recommandons pour cette recette 40g du thé Kodama Été Indien et 40g du thé Kodama Chaï), réduire à feu doux et ajouter immédiatement le sucre roux. Laisser infuser le tout durant 15 minutes, avant de retirer du feu et de filtrer. ​

Vous pouvez désormais préparer votre propre chaï latte :

Pour une boisson d'environ 30cl, ajoutez 25cl de lait chaud à 4cl de ce sirop maison. Tous les laits et toutes les boissons végétales sont possibles, selon les goûts, l'humeur et les envies de chacun. Nous vous recommandons notamment le lait d'avoine, qui respecte l'architecture aromatique de la recette tout en y ajoutant une touche de douceur supplémentaire. Le lait entier est un très bel allié également, pour obtenir un chaï latte onctueux et doté d'une belle mousse. Le sirop de chaï se conserve 3 semaines au frais, en veillant à éviter tout contact avec de l’eau. KODAMA, Artisan parisien du thé et de l’infusion ​Bar à thés - 30 rue Tiquetonne 75002 Paris www.kodamaparis.com


​ Garçon, la carte des mocktails !

Ne pas boire d’alcool, ne veut pas dire qu’on ne fait pas la fête… Véritable phénomène culturel, le mocktail s’est pleinement démocratisé dans toutes les cartes de bars et restaurants. De plus en plus apprécié, ces cocktails sans alcool sont de véritables délices à consommer sans modération. Souvent rafraîchissants, toujours savoureux, ils empruntent les recettes des plus grands cocktails à une exception près, vous pourrez en consommer autant qu’il vous plaira.

Yohann Ribeiro, chef des barmen chez BAR EVENTS nous délivre 3 associations dont il a le secret :


Jus de citron vert, dés de gingembres frais, feuilles de coriandre, sirop d’agave, soda Ginger ale.

Piler dans un grand verre : un demi-citron, 6 dés de gingembres frais, 10 de feuilles de coriandre. Versez 1,5 cl de sirop d’agave, puis le remplir de glace pilée, complétez avec le soda Ginger ale. Décorez d’une lamelle de gingembre. ​

Thé jardin du paradis aux notes d’ananas, de papaye, de coco et de feuilles de mûrier, mangue fraîche, miel.

Faites infuser 15g de thé Jardin de Paradis dans 1/2 L d’eau pure puis réservez au frais pendant 3H avant de filtrer. Dans un blender, frappez l’infusion avec une mangue bien mûre, 3 cuillères à café de miel et une poignée glaçons. Décorez d’une tête de menthe ​

Purée d’ananas, infusion de camomille, miel au poivre, jus de gingembre, gousses de cardamome.

Dans un shaker, frappez 8cl de purée d’ananas (ou nectar d’ananas) avec 4cl d’une infusion de camomille, 1cl de jus de gingembre, 1 cuillère à café de miel au poivre (1g de poivre moulu pour 100g de miel) et 3 gousses de cardamome. Filtrez et servez dans un verre de glaçons. Complétez d’un trait d’eau gazeuse. Décorez d’une tranche d’ananas déshydratée. ​ BAR EVENTS Animations digitales et bars éphémères Instagram & Facebook

CUISINES & BUREAUX

 

2 Rue d'Estienne d'Orves
94110 Arcueil

CONTACT

 

hello@hector-traiteur.paris

Tel: +33(0)171 609 786

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Facebook Icône
Logo brochure fond noir.jpg

©2020 par Hector Traiteur.