Rechercher

Les protéines végétales n’auront plus de secret pour vous

les-protéines-végétales-n-auront-plus-de-secret-pour-vousBienfaits sur la santé et avantages écologiques…


"Manges-tes-graines" qui réconcilie l’ultra gourmand naturel et "Toutofu", restaurant végan fabricant de Tofu bio artisanal à Paris se joignent à HECTOR pour décortiquer le sujet


Mieux utiliser les protéines végétales dans notre alimentation et réduire la consommation animale est non seulement bon pour l'environnement mais également pour notre santé.

Hector traiteur, créateur de valeur, vous propose quelques éclairages pour vous guider dans votre alimentation.

Parce que pour Hector bien manger rime avec bonne santé.




Protéines animales et/ou végétales ?

Manger de la viande, une pratique qui remonte à la préhistoire et qui a traversée des millénaires, de la chasse à l’élevage, jusqu’aux méthodes controversées aujourd’hui d’élevage intensif en batterie, manger de la viande fait partie de nos coutumes gastronomiques.


Il est certain que la viande représente une grande source de protéines, de vitamines et de minéraux, mais nous savons désormais que trop en consommer génère des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension, du diabète, ou encore obésité et différents cancers.


Comment résoudre l’équation entre les dangers liés à la surconsommation de viande et nos besoins en protéines ?


L’association américaine de diététique[i] affirme que les protéines végétales peuvent à elles seules répondre à nos besoins nutritionnels sous réserve d’une alimentation variée qui couvrira nos besoins énergétiques. A savoir ! L'Apport Nutritionnel Conseillé (ANC) en protéines pour un adulte est de 0,83 grammes par kilogramme de poids corporel. Cela représente 50 à 60 grammes de protéine par jour pour un individu de poids moyen compris entre 60 et 70 kg.


Pour vous y retrouver, voici une simple comparaison de l’apport nutritif en protéines entre ces grandes familles :

20 g de protéines végétales (céréales + légumineuses) :

300 g de semoule cuite + 150 g de pois chiches cuits ou 200 g de riz cuit + 180 g de haricots rouges cuits ou190 g de lentilles cuites + 200 g de riz ou 100 g d’amandes (3 poignées…)

20 g de protéines animales non lactées (viandes, poissons, œufs)

100 g de viande ou d’abats ou de jambon ou de volaille ou de poisson, ou 2 gros œufs ou 500g de moules


Mais rassurez-vous, vous pouvez manger de la viande tant qu’elle fait partie d’un régime équilibré et qu’elle est de qualité ; produite dans des élevages raisonnés voire bio et proches de chez vous !


[i] https://www.eatright.org/




Manger des protéines végétales, c’est agir pour la planète

La production de protéines de source végétale représente un coût environnemental et énergétique plus faible que l'élevage, qui est reconnue comme une activité polluante, sur-consommatrice d’'eau et d'énergie. Concentrons-nous sur une ressource naturelle et de plus en plus rare, l’eau. Selon les données du Water Footprint Network[i], il faut 15 415 litres d'eau pour produire 1 kg de bœuf, alors que 1 kg de céréales nécessite en moyenne 1 644 litres d'eau où 1 kg de légumineuses en nécessite 4 055 litres. Mais ce n’est pas tout, d’après la FAO[ii], l'élevage représente 14,5% des émissions de gaz à effet de serre causées par les activités humaines.


[i] https://waterfootprint.org/en/water-footprint/product-water-footprint/water-footprint-crop-and-animal-products/

[ii] http://www.fao.org/livestock-environment/fr/




Bonne nouvelle, bon nombre de protéines végétales sont produites en France

Tous, nous connaissons les galettes Bretonnes à la farine de sarrazin. De cette graine largement cultivée en Bretagne, une fois décortiquée puis grillée, on obtient le kasha (13g de protéines pour 100g).


Sans gluten, riche en protéines végétales, en fibres et en antioxydants, elle possède des vertus hautement nutritives. Le conseil d’HECTOR, placez vos galettes de sarrasin au four à 180 degrés pour 15 minutes, cassez vos galettes séchées et vous obtiendrez de délicieuses chips pour l’apéritif.



Top 10 des ingrédients riches en protéines végétales cultivés en France. Cocorico


1. La spiruline : 65 g / 100 g

2. Le soja : 36 g / 100 g

3. Les graines de chanvre : 26 g / 100 g

4. Les graines de courge : 25 g / 100 g

5. Les haricots Azuki : 25 g / 100 g

6. Le tempeh : 20 g / 100 g

7. La noix : 20 g / 100 g

8. Les pois-chiches : 19 g / 100 g

9. Les graines de chia : 17 g / 100 g

10. L'épeautre : 15 g / 100 g



Comment les consommer ?

« Mange tes graines » propose une nouvelle façon de se faire plaisir avec des toppings généreux et ultra gourmands, à grignoter du petit-déjeuner à l’apéritif, qui ne sont concoctés qu’avec des bonnes choses : graines, fruits à coque, céréales, mais surtout des fruits et légumes frais.


Un super-aliment croustillant mais surtout sain et nourrissant, ils peuvent s’associer au sucré comme au salé tout au long de la journée.


Mange tes graines ne s’arrête pas là puisque vous pourrez également trouver sur leur site des fruits et légumes frais, de saison et issus de l’agriculture biologique. Le plus souvent, ils sont français et même d’Île-de-France.


Mange tes graines

Toppings de graines ultra gourmands

www.mangetesgraines.fr





"TOUTOFU" est un restaurant végan fabricant du Tofu bio artisanal à Paris. Ils utilisent un SOJA BIO produit dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loir.


Notre Tofu fabriqué artisanalement, invite à l’expérimentation culinaire. Il offre également de nombreuses possibilités à ceux qui doivent cuisiner sans blé, sans lait, ou qui décident de se passer de produits d’origines animales.


Le tofu est idéal pour ceux qui doivent cuisiner sans blé, sans lait, ou qui décident de se passer de produits d’origine animale. Ce fromage végétal prend la saveur des aliments avec lesquels il est associé, ce qui ouvre un champ de possibilités incroyables ! On ne compte pas les différentes façons de le décliner : on peut l’écraser en purée, l’émietter, le cuire au four, le griller, le fumer, ou encore en faire une soupe...


Fabriquer du tofu c’est tout un art ! Pour transformer les fèves de soja en tofu, il faut les laisser tremper toute une nuit dans l’eau, elles sont ensuite bouillies, puis passées à travers un tamis pour en obtenir du lait de soja. Comme pour réaliser du fromage, Il faut y ajouter un coagulant (sel ou calcium), et nous voici avec du tofu frais.


TOUTOFU

Restaurant végétalien à Paris

www.toutofu.com



Alors, ne vous en privez pas, jetez-vous sur les protéines végétales qui vous aiderons à surmonter les frimas de l’hiver.

CUISINES & BUREAUX

 

2 Rue d'Estienne d'Orves
94110 Arcueil

CONTACT

 

hello@hector-traiteur.paris

Tel: +33(0)171 609 786

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Facebook Icône
Logo brochure fond noir.jpg

©2020 par Hector Traiteur.